l’Arche des Petites Bêtes

Toiture végétalisée – Aménagement paysager « l’Arche des Petites Bêtes» - Parc zoologique Thoiry-France
Photo Karine Peiger

Paysagiste concepteur Philippe PEIGER - Architecte Pascal BAS – Sur une idée originale de Colomba de la Panouse

2/ Pourquoi ?

L’association « Nature en Toit » s’est créée pour mieux informer sur les enjeux environnementaux, sociaux, économiques et psychologiques que constituent plus de nature dans notre environnement quotidien et répondre aux besoins croissants des maîtres d’ouvrage, de la maîtrise d’œuvre, des différents prestataires, des institutions, en matière d’expertises, de conseils, par des études scientifiques, des publications, des formations, grâce à des partenariats scientifiques, grâce à des réalisations remarquables …
La réconciliation entre la ville et la nature permettrait en même temps d’améliorer notre cadre de vie, notre santé et de répondre aux enjeux environnementaux et sociaux-économiques. Le végétal dans la ville : la végétalisation de nos toitures, une des réponses à nos besoins de Nature, à condition que les bonnes pratiques soient respectées. Des pratiques qui respectent les milieux naturels, en s’inscrivant dans le territoire de manière durable, contribuent au bon développement de la biodiversité, à une meilleure gestion des eaux, à une régulation des îlots thermiques, à une réduction de la pollution atmosphérique … autant d’atouts non exhaustifs.
De ce besoin, depuis longtemps, identifié, est née, l’association, « Nature en Toit », afin de mutualiser des ressources sur le plan mondial, elle regroupe, des scientifiques, des professionnels des différentes disciplines, des donneurs d’ordre, concernés par la gestion du « bâtiment vivant®», pour créer une plateforme d’échanges de nos ressources et des expérimentations scientifiques dans l’axe du développement durable de la gestion du « bâtiment vivant ® ». Cet objectif est une de ses missions : établir des règles/référentiels officielles, respectant le végétal, comme le vivant, avec un équilibre permanent entre la ville et son environnement, s’inscrivant durablement.
Pour répondre à ces enjeux : des règles de bonne pratiques s’imposent en France. Cette prise de conscience de l’importance des référentiels, en France se met en place, pour promouvoir, former et aider à la décision, en effet, c’était une des conclusions phares du colloque Mai 2011, organisé par « nature en toit » avec le soutien du WWF.
A l’étranger, c’est cette expérience des mesures et de la pratique qui permet désormais, de réaliser les premières formations interprofessionnelles et d’obtenir des réalisations remarquables en matière de végétalisation de toiture !
Ces acteurs étrangers avec leurs expériences réussies, nous confirment qu’il faut que la France passe de l’état de recommandation à celui d’obligation, à l’étranger, ceux sont les règles, référentiels établies par des professionnels du végétal qui font la différence en matière de bonnes pratiques : Un des objectifs de l’association « Nature en Toit ».

pourquoi image2 pourquoi image3

l’Arche des Petites Bêtes – Thoiry - Photo Karine Peiger Toit de  l’Arche des Petites Bêtes – Thoiry    Photo Karine Peiger